Extraits philosophiques

Socrate

Ma seule affaire, c’est d’aller par les rues pour vous persuader, jeunes et vieux, de ne vous préoccuper ni de votre corps, ni de votre fortune aussi passionnément que votre âme pour la rendre aussi bonne que possible.

Socrate est sans doute l’un des philosophes les plus attachants car il est détaché de tout : pas de biens matériels, pas d’apparat, pas de faux-semblant, pas de traces écrites. Il préférait créer des liens à travers la parole plutôt qu’à travers l’avoir.
Comment ne pas vouloir connaître un homme tel que lui, franc et curieux ? Asseyez-vous et pénétrez l’univers que Socrate a pris soin de créer. Ouvrez votre esprit, votre cœur et soyez prêt à dialoguer avec vous-même.
L’amour, c’est quand on rencontre quelqu’un qui vous donne de vos nouvelles, disait André Breton. C’est ce qu’a fait Socrate en créant la maïeutique. Avec le langage et à travers lui, en posant des questions, il a donné à l’homme le courage de pouvoir se comprendre. Bienvenue dans votre âme et soyez prêt à vous apprivoiser et vous appartenir.

Tout ce que je sais, c’est que je ne sais rien.

Pourquoi Socrate dit-il cela, lui qui détient le savoir ? Parce que le philosophe, tout comme nous, cherche à comprendre le sens des idées, à atteindre la sagesse et pour cela il faut toujours aller plus loin que sa propre connaissance.
En outre, savoir que l’on ne sait rien est déjà en partie un savoir. Joli retournement de situation. Car il n’y a rien de su, tant qu’il reste des choses à savoir. Socrate nous apprend donc à ne jamais être repus, satisfaits de ce que nous pensons connaître. Savoir que l’on ne sait rien, c’est être sûr qu’il reste à dévoiler des choses dont nous ignorons encore l’existence. Réjouissez-vous car l’ignorance est le début de la connaissance. Ainsi commençons ce livre humblement en ayant conscience que nous ne savons rien et que tout est à apprendre. Résultat : cela va vous permettre de faire un grand ménage en vous. En appliquant cette phrase à votre existence tout est possible : je ne sais pas ce qui va se passer, mais je sais qu’il va se passer quelque chose, etc.
Dites-vous qu’une ignorance assumée est prête à affronter ses idées, alors allons-y.

Socrate anti-stress.
Guay de bellissen, Heloise.
Opportun, 2019.

Print Friendly