Des contes et des hommes

Le singe marabout

Il y a belle lurette, les animaux de la brousse faisaient la fête. Jour et nuit. Ils se racontaient toutes sortes de sornettes.

Mais un singe, bien las de sauter de branches en branches et de faire des grimaces, décida un soir de donner un sens à sa vie. Après mûre réflexion, il alla trouver le roi de la brousse, le lion, et son premier ministre, le général en chef rhinocéros, et leur dit: – Je viens proposer mes services. Majesté de la brousse, vous avez devant vous un grand marabout.

– Tu tombes bien, dit le roi lion. Mes sujets me donnent beaucoup de souci; ils ne pensent qu’à s’amuser, et mes soldats sont de plus en plus indisciplinés. Grand Marabout, que dois-je faire pour mettre fin à toute cette zizanie ?
Le singe, par trois fois, se gratta la tête et le derrière, puis très doctement déclara :
– Sire, voyez: le rire est l’ennemi de votre peuple. Je propose donc de l’interdire dans toute la brousse. Dites à vos sujets qu’ils se tiennent à carreaux et que cessent leurs pitreries. Ordonnez qu’ils deviennent sérieux.
– Bien parlé, Grand Marabout. Je vais suivre ton conseil et proclamer l’Interdiction du rire, dans toute la brousse.
– Vive l’austérité! renchérit le général en chef rhinocéros. Quiconque sera pris en flagrant délit de rire, recevra dix coups de bâton. Et voilà comment le sérieux fut décrété de rigueur dans toute la brousse. Un à un les animaux sombrèrent dans l’ennui, le grand ennui. Finies les fêtes et les sornettes …
Pas un nuage n’osait s’aventurer dans le ciel de peur de distraire le soleil. La terre elle-même devenait tout asséchée de rigueur … Mais il y a toujours un jour dans les histoires et dans la brousse aussi. Une douce et malicieuse puce décida d’en finir avec le Grand Sérieux …

Un matin, le roi lion réunit tous ses sujets pour les féliciter de leur obéissance, le plus sérieusement du monde ..
La douce et non moins malicieuse puce se glissa dans la moustache royale et chaque fois que le lion voulait parler à la foule rassemblée, la coquine lui soufflait dans le nez!
– Atchoum, atchoum, faisait le roi, et c’est tout. Atchoum !
Les éternuements royaux étaient si grotesques que le général en chef rhinocéros perdit patience. Il destitua solennellement sa Majesté, pour manque de sérieux.
À son tour, il prit la parole. Mais, aussi sec, la puce sauta dans sa cuirasse et se mit à lui chatouiller le ventre.
Ce fut radical! Au lieu de parler à la foule, le rhinocéros se grattouillait, il se grattouillait tellement que l’assistance commença à sentir des démangeaisons. Un à un, du plus petit au plus grand, tous les animaux de la brousse se grattouillèrent chacun, puis les uns les autres … Ils se chatouillèrent tant et si bien, que le rire les gagna. Catastrophe! La brousse tout entière riait, les arbres, les racines aussi et les pierres.
C’est alors que le singe marabout vit son heure arrivée.
– Je rappelle que le rire est interdit! J’ordonne donc l’arrestation du ministre général en chef rhinocéros! Tous ceux qui continueront à rire seront déclarés hors la loi!

Mais voilà que quelque chose lui grattouilla le derrière … Il résista un temps, mais il fut pris d’une soudaine envie d’aller quelque part. .. Ventre à terre, il quitta précipitamment la tribune pour soulager cette envie pressante.
Mais la puce déchaînée ne lui laissa aucun répit. Elle souffla dans son derrière et le singe marabout repartit pour un tour et ainsi de suite …

Au début, les animaux de la brousse crurent que l’orateur avait soif. Il parlait avec une telle fougue et un tel sérieux! Mais ils durent vite se rendre à l’évidence; aussi pour l’aider, tous se mirent à entonner des chants pour appeler les esprits de la constipation. Le singe marabout en perdit la face et le verso.
À la nuit tombée, la foule se dispersa et le singe se retrouva seul avec son derrière en feu.

C’est alors qu’il découvrit la puce qui se tordait de rire. Plus moyen de l’arrêter! Et les menaces de coup de bâton ne servaient à rien. La puce finit par se calmer. Elle sauta près de l’oreille du singe et lui souffla:
– Ignorant, comment as-tu osé interdire le rire? Nous ne pouvons pas vivre sans lui. Si par malheur tu oubliais cela, Grand Marabout, je reviendrai te mettre la puce à l’oreille, le plus sérieusement du monde.

Depuis ce temps-là, le singe n’a pas cessé de faire des grimaces et il fait rire même quand il veut être sérieux!

Muriel Bloch.
Gallimard.

Print Friendly