Le fil

Il y avait un homme qui était tombé dans les enfers du monde, et de quelque côté qu’il se tournât, il ne voyait que des occasions de souffrances.
Il chercha à trouver un compagnon pour adoucir sa solitude et sa misère, quelqu’un qui partagerait avec lui le désir et le vœu de s’échapper de ces lieux de tortures et d’esclavages, mais personne ne voulut répondre à son appel tant il avait été cruel.
Il chercha dans sa mémoire s’il n’avait pas aidé quelqu’un durant sa vie qui de ce fait lui serait redevable, et là non plus, il ne trouva personne.

Et cependant, en y pensant bien, il se souvint qu’un jour il avait évité d’écraser une araignée alors qu’elle se trouvait sous ses pieds.
Il implora cette araignée en lui rappelant ce service qu’il lui avait rendu.

L’araignée entendit son appel. Elle lança un fil à travers le précipice qui mène jusque dans les enfers.
L’homme regarda le fil, puis constata que c’était une corde d’argent très solide; mais il ne voulut pas croire en une telle providence et se dit que ce devait être seulement un fil d’araignée trop fragile.
Il avait cependant une si grande envie de quitter ces lieux, qu’il tenta le tout pour le tout, et commença à grimper.
L’escalade était difficile, le fil glissant, il s’y agrippa de toutes ses forces.

Arrivé à mi-hauteur, il commença de voir la lumière du haut, et ne désira plus qu’y accéder au plus vite!
Mais il regarda ensuite en bas ces lieux horribles qui s’éloignaient de lui, et il vit une foule de gens qui grimpaient à sa suite.

La panique le saisit- la corde était tout juste assez solide pour lui! Elle allait certainement casser!
Ceux-là, ils n’avaient qu’à rester en Enfer! De quel droit pouvaient-ils le suivre? C’était Lui qui n’avait pas écrasé l’araignée, la corde n’était pas pour eux!!, elle n’était que pour lui!

…à ce moment précis, le fil céda très exactement à la hauteur de ses mains, et lui et tous les autres retombèrent dans leurs enfers.

Print Friendly