Des contes et des hommes

La femme en noir

Une jeune femme juive, mariée depuis à peine un an, désespérait d’attirer sur elle l’attention de son mari. Celui-ci, élevé de près par sa mère, ne pensait qu’à elle, ne parlait que d’elle. Sa mère était son unique référence et, malgré ses efforts pour le distraire, pour cuisiner, pour s’habiller avec élégance, sa femme se sentait toujours une étrangère.

Son mari ne vivait que par sa mère, et pour sa mère.

La jeune épouse se confia à une de ses amies qui lui dit :

– Mais pourquoi n’essaies-tu pas de le séduire?
Voilà l’arme irrésistible d’une femme!

Écoute, ce soir, tu mettras des bas noirs, une guêpière noire, une combinaison noire, et tu l’attendras allongée sur ton lit, à son retour du magasin.
L’épouse suit les conseils de son amie, elle se prépare, elle s’allonge.

Quand son mari arrive, et ouvre la porte de la chambre, il s’arrête, pétrifié, sur le seuil et s’écrie: – Mais pourquoi tout ce noir?

Il est arrivé quelque chose à maman?

Print Friendly