Plus de luxe

Vivre sans le logis, la nourriture, les vêtements, les soins médicaux adéquats n’est pas vivre simplement. Ce n’est pas la simplicité choisie. C’est la pauvreté subie. Vivre simplement ne veut pas dire rejeter le confort matériel, mais vivre dans plus de légèreté, de profondeur, et de … luxe! Il est possible de bien vivre, même avec très peu d’argent, dans un des luxes les plus grands qui soient: le luxe « zen ». Le luxe, un concept épicurien, consiste à ne gâcher aucun instant par des choix automatiques, ne pas se laisser déborder par ce qui nous entoure (les personnes qui vieillissent bien ont souvent fonctionné ainsi: elles sont en accord avec elles-mêmes). Le luxe, ce ne sont pas seulement de beaux intérieurs spacieux aux murs blancs et au design moderne, même si la beauté est essentielle à notre vie. Ce vrai luxe se situe loin des illusions qu’on nous impose: prendre son temps, ne pas gaspiller, ne jamais transiger avec la qualité, se considérer unique et se respecter. Mais surtout, c’est pouvoir refuser de faire quelque chose parce que cela va nous stresser ou refuser de posséder tout ce qui nous encombre. C’est une chambre fraîche, calme et reposante après une journée de travail, un appartement dépouillé dans lequel il n’y a rien à faire.
Le luxe, c’est éliminer ces centaines de petits choix qu’exige de nous le quotidien sans pour autant nous enfermer dans un système rigide et morne. C’est ne posséder que le strict nécessaire pour accéder à une certaine liberté d’esprit et se créer un imaginaire autour de choses plus enrichissantes. Le luxe, rappelons-le, doit être relié au rêve et à l’imagination: il est fait pour nourrir l’âme, tout comme les vrais objets, les histoires vraies, les gens vrais.

Pourquoi aime-t-on tant séjourner à l’hôtel, manger au restaurant, se promener sur de grandes plages désertes … ? Parce qu’il n’y a rien à faire, aucune préoccupation, aucun souci de « garder un œil» sur ses biens (sauf peut-être ses valises !).

Nous pouvons en faire autant chez nous: simplifier jusqu’à ce qu’il n’y ait plus rien à retirer, excepté ce qui apporte le confort au corps et à l’esprit. Si vous voulez donner l’impression qu’un objet forme le centre d’une pièce, donnez-lui de l’espace.

Le vrai luxe consiste à avoir les choses dont on a vraiment besoin, que l’on adore, avec lesquelles rien n’interfère, et que rien ne dévalorise.

Print Friendly