Les brochettes

Djeha et les brochettes

Un jour Djeha passe devant un marchand de brochettes.
Djeha a faim, mais il n’a plus beaucoup d’argent. Comment faire? Il va acheter un morceau de pain et il revient. Il s’arrête devant le marchand de brochettes.
Il prend le morceau de pain et le tient au-dessus des brochettes. La fumée monte vers le pain. Le marchand, étonné, demande ce qu’il fait:
– Attends un peu, tu vas voir!
Au bout d’une minute, le morceau de pain est couvert de fumée et de graisse. Djeha porte le morceau de pain à sa bouche et le mange.
– Mais tu me dois de l’argent, dit le marchand.
-Je ne te dois rien, répond Djeha. Je n’ai pas mangé tes brochettes, j’ai mangé seulement la fumée!
– Allons chez le cadi pour lui expliquer l’affaire.
Le cadi demande au marchand:
– Combien veux-tu d’argent?
– Je veux un dinar, dit le marchand.
– Donne-moi un dinar, dit le cadi à Djeha.
Il prend le dinar, le passe sous le nez du marchand, puis il le rend à Djeha.
– Mais Monsieur le cadi, dit le marchand, ce dinar est pour moi.
Pourquoi est-ce que vous le lui rendez?
Le cadi répond:
Djeha a senti l’odeur de tes brochettes, et toi, tu as senti l’odeur de son argent.

Maintenant, personne ne doit rien à l’autre.

Print Friendly

Vous pourriez également apprécier...

Comments are closed.