Pensées

Une oie

Une oie entend tous les jours les pas du fermier qui vient la nourrir. Elle en déduit la loi suivante : Les pas du fermier impliquent l’arrivée de la nourriture.
Malheureusement, un matin, le fermier vient lui tordre le cou. Du danger d’induire une loi générale à partir d’observations particulières.
B. Jarrosson,

Print Friendly