Le sapin et le pommier

Un jour d’automne, un pommier, mécontent de son sort, confia sa déception au pomiculteur. La nature avait été injuste envers lui en lui donnant une apparence toute difforme, alors que le magnifique sapin qui s’élançait à ses côtés faisait l’envie de tous les hommes qui, d’années en années, ne cessaient de le décorer de magnifiques étoiles illuminées.

Le pomiculteur repris alors: « Tu es difformes, c’est vrai. Mais souviens-toi que tu es un arbre greffé dès ton jeune âge et que tu rappelles à l’homme qu’il est lui aussi un peuple déformé par ses fautes et ses faiblesses, mais capable aussi de donner de bons fruits. Tu es émondé, c’est vrai aussi, mais c’est pour que tes fruits n’en soient que plus magnifiques.

Et, parlant de ses fruits, le vieux pomiculteur tira une belle pomme du pommier, sortit son couteau et, d’un trait horizontal, la coupa en deux parties égales. Il montra les deux moitiés au pommier et pointant avec son couteau l’étoile formée au milieu par les pépins, il lui dit: « Tu vois, mon vieux, le sapin a les étoiles qu’on lui ajoute, mais toi c’est au milieu de toi que tu as tes étoiles. C’est dans ton cœur même qu’est ta beauté! »

Print Friendly